Que sont les Niveaux de Détail et les Niveaux d’Information ?

L’une des plus grandes confusions dans le contexte du BIM concernant la terminologie est celle entre les ‘Levels of Development’ et les ‘Levels of Detail’. Étant donné que les deux peuvent être écrits par leurs initiales LOD, ce qui est parfois fait effectivement, cette confusion n’est pas surprenante. C’est pourquoi il est souhaitable, au début d’un processus BIM, de clarifier quelle sera l’abréviation utilisée pour telle signification.

En Belgique, les Niveaux de Détail sont aussi parfois désignés en abrégé par G0, G1, G2 et G3. Toutefois, cela reste moins courant que le très répandu LOD. Plus tôt dans ce livre, nous avons déjà donné une définition des Niveaux de Développement et expliqué comment ceux-ci sont utilisés dans la pratique. Nous faisons maintenant la même chose avec les Niveaux de Détail. Nous employons la terminologie en G- pour établir une distinction claire entre les deux.


Levels of Detail

Les ‘Levels of Detail’ indiquent la quantité d’informations graphiques qui sont disponibles sur un objet déterminé. Le G0 signifie une représentation schématique qui signale seulement que l’objet doit, par exemple, représenter une chaise. Au G1, l’objet est déjà un modèle 3D complet avec des dimensions globales. Au G2, on a déjà décidé de quel type de chaise il s’agit, avec quelles fonctions et quelles spécifications. Le G3 est finalement le moment où l’on décide à quel fournisseur la chaise est commandée et de quel type elle est. Ainsi, à un certain moment, un modèle 3D de niveau G3 peut être désigné avec un LOD100, ce qui signifie que cette chaise spécifique est provisoirement utilisée comme désignation et représentation d’une chaise générique qui, à terme, ne devra néanmoins pas être obligatoirement cette chaise-là.

Comme indiqué précédemment, on désigne avec les Niveaux de Développement la quantité d’information qui est disponible dans un modèle et la mesure dans laquelle cette information est déjà définitive. Les Niveaux de Détail relatent seulement dans ce cas la quantité d’information qui est disponible et plus précisément la quantité d’informations graphiques. Toutes les autres informations (non-graphiques) sont placées sous la dénomination Niveau d’Information. Les deux niveaux sont développés simultanément dans le modèle et ne sont donc pas totalement indépendants l’un de l’autre. Dans certains documents, la combinaison de ces deux niveaux, LOD/G et LOI, est également dénommée Niveau de Définition. Pour les grands projets surtout, l’objectif est de déterminer à l’avance le Niveau de Définition attendu par le donneur d’ordre et à quel moment dans le processus. De cette façon il peut – quelle que soit son expérience avec le BIM – suivre précisément le processus et le rectifier si nécessaire.


Normalisation internationale

Pour les personnes qui ne sont pas encore familiarisées avec le BIM, ces concepts peuvent sembler particulièrement déroutants. Afin de garantir une bonne compréhension, on doit établir très clairement, de préférence à l’avance, quels termes seront utilisés dans le projet et comment ils devront être interprétés. Dans le même temps, il y a une tendance internationale à produire des normes et des guides qui donnent un contenu à ces termes. Actuellement, les standards BIM sont orientés vers des principes essentiellement locaux ou régionaux, mais il est plus que probable que la normalisation soit aussi internationale pour l’utilisation de termes tels que LOI et LOD.

  Retour vers la FAQ

Partenaires