Comment être sûr que le modèle est bien utilisé et entretenu durant le processus de construction ?

La phase de mise en œuvre est souvent une période significativement complexe dans un projet BIM. C’est parce que l’ensemble des parties sont potentiellement impliquées : les architectes et les concepteurs doivent suivre de près ce qui va être fait sur le chantier, les sous-traitants et les fournisseurs viennent l’un après l’autre faire ce qu’ils ont à faire, et l’entreprise générale essaie de tout coordonner. Il y va de soi qu’il est difficile, dès ce moment, de veiller à ce qu’un modèle clair et correct existe où tous les changements sont enregistrés (voir aussi la question précédente).


Model checks et rule based controls automatisés

Gérer et entretenir un modèle est une tâche spécifique pour laquelle des accords doivent être passés à l’avance. Pour atteindre ce but, les responsables ont différents outils à leur disposition. Tout d’abord, des ‘model checks’ et des ‘rule based controls’ automatisés sont appliqués. Ce sont des jeux de règles qui peuvent être utilisés pour détecter une grande partie des erreurs, des pièces qui se chevauchent et autres problèmes.

Remarque: plus ces jeux de règles sont définis strictement, plus il y a de problèmes qui vont émerger. Il n’est pas rare, durant la conception ou la construction, de soudain identifier des milliers de problèmes. Pour maintenir l’ensemble exploitable, les jeux de règles doivent être ajustés pour éviter que tous les problèmes ne polluent sérieusement le processus. Souvent, il s’agit de situations triviales. Il se peut par exemple que dans le modèle final, un faux-plafond soit modélisé comme un ensemble continu. Le modèle électricité indique bien que l’éclairage passe par ce plafond mais les ouvertures qui sont nécessaires ne sont pas modélisées comme il se doit.


Système de communication en ligne

Une deuxième façon de garder une vue d’ensemble est un système de communication en ligne. Pendant le chantier également, on peut facilement communiquer sur les problèmes avec toutes les parties. Mais cela vaut ici aussi : moins il y a de problèmes, plus clairement et mieux l’on peut suivre.


Vérifier manuellement

Une troisième manière de maintenir le contrôle sur le modèle est de vérifier manuellement les modèles entrants. C’est extrêmement important parce que les jeux de règles automatisées ne peuvent pas tout examiner. Un ‘model checker’ seul ne suffit donc pas. Pour certains problèmes, on a besoin de quelqu’un avec une vision constructive. Cela vaudra certainement la peine de procéder à suffisamment de contrôles croisés en continu durant la phase d’exécution.

  Retour vers la FAQ

Partenaires