Que sont les modèles de discipline et les modèles d’aspect ?

Les modèles d’aspect et de discipline sont des éléments cruciaux dans un projet BIM d’une certaine ampleur. Il est ici impossible de recueillir toutes les informations nécessaires dans un seul modèle. En outre, il serait loin d’être facile de déterminer qui a fait quels ajustements dans le modèle. C’est pourquoi toutes les parties concernées créent leur propre modèle autonome qui peut être utilisé comme référence dans un autre logiciel.

Ainsi, par exemple, l’ingénieur stabilité peut utiliser le positionnement des machines et des techniques afin d'introduire les forces exercées sur la structure. Ceci est généralement appelé modèle de discipline. Il contient l’intégralité du modèle dans une discipline particulière : architecture, stabilité, techniques, etc.
 

Modèle de discipline

L’architecte propose un modèle avec toutes les informations en lien avec la géométrie, les matériaux et ainsi de suite. L’ingénieur techniques crée un modèle dans lequel se trouvent toutes les gaines et installations techniques et sanitaires. Le bureau d’études stabilité prévoit à son tour un modèle avec des éléments cotés qui peuvent être exportés vers un logiciel de calcul pour l’exécution des calculs de stabilité. Tous ces différents modèles sont des modèles de discipline. Ils peuvent être utilisés par d’autres parties en arrière-plan afin de vérifier les différences et les similitudes avec un autre modèle. Ils ne peuvent être adaptés que par ceux qui ont créé le modèle d’origine. De cette façon, la responsabilité juridique de chacun reste clairement délimitée.


Un modèle discipline contient des modèles d'aspect

Un modèle de discipline, tel que décrit ci-dessus, contient souvent plusieurs modèles d’aspect. Ces modèles ne contiennent qu’un seul aspect de la conception. Prenons, par exemple, le modèle dans lequel se trouvent les techniques. Particulièrement pour les grands projets, il sera encore divisé en un modèle sanitaires, un modèle HVAC, un modèle électricité et ainsi de suite.

Le grand avantage de ceci est qu’il est beaucoup plus simple pour les concepteurs de modéliser. En limitant la quantité d’informations dans le modèle à l’indispensable, on peut travailler beaucoup plus efficacement. De surcroît, cela permet de mettre en place une répartition des tâches entre tous les modeleurs. Ainsi, on n’a pas besoin d’une équipe de plus de quelques personnes pour travailler dans un modèle, ce qui est évidemment bien plus facile à gérer pour le manager BIM de la société. En théorie, on peut continuer à décomposer de cette façon les modèles en parties de fichier, en fonction de la taille et de la complexité du projet.

  Retour vers la FAQ

Partenaires