Qu’est-ce qu’un « Auteur d’Élément de Modèle » et quelles en sont les conséquences juridiques dans le BIM?

Un des aspects les plus importants du protocole BIM est la répartition claire des tâches entre les différentes parties. Même si cette répartition peut être relativement facile au début du projet, il est utile de la mettre en place le plus tôt possible. En termes BIM, on parle alors d’« Auteur d’Élément de Modèle » ou AEM. En principe, on va désigner ainsi la partie qui va modifier ou transformer certains éléments dans le modèle. Strictement parlant, l’AEM s’applique plutôt au responsable final et pas nécessairement à la partie qui modélise.

 

Conclure des accords clairs

Un exemple concret sera beaucoup plus clair. Dans la première phase d’un projet, c’est souvent l’architecte qui prend le rôle de premier plan. Il ou elle élabore un modèle conceptuel et prend des décisions très basiques sur la structure portante : colonnes ou murs, acier ou béton et ainsi de suite. À ce stade, l’architecte est encore en charge, par exemple, de modéliser correctement les colonnes et est donc l'AEM de cet élément. Au moment où la géométrie est à peu près au point, ces colonnes sont mieux dimensionnées et détaillées par l’ingénieur. Dès lors, celui-ci devient le responsable de l’affinage des colonnes dans le modèle et de la détermination du planning de travail et de la méthode d’exécution. Ensuite, dans la mise en œuvre, il revient à l'entrepreneur de détailler davantage la colonne, en se basant sur les calculs de l’ingénieur. De cette façon, un seul élément peut être édité par toute une série de personnes. Le plus important est de conclure des accords clairs sur qui est responsable de l’élément à quel moment. 

 

Diagramme matriciel

Pour créer une vue d’ensemble, on utilise souvent un diagramme matriciel. Les lignes se rapportent aux différents éléments de construction et les colonnes aux phases successives d’un projet de construction. Les cases sont ensuite remplies avec l’information sur le degré auquel un certain élément doit être détaillé, à quel moment et qui en est responsable, en d’autres termes : les LOD’s et les AEM sont fixés.

Cette structure est également importante sur le plan juridique. On peut vérifier ici très clairement et sans ambiguïté qui a adapté quoi au long du processus et surtout : qui est le responsable. Il ne peut y avoir aucun doute quant à savoir qui est l’auteur ou le propriétaire de certains éléments ou techniques, ceci étant bien sûr important dans la discussion sur la propriété intellectuelle. En cas de problèmes également, on peut facilement vérifier ultérieurement qui est à l’origine du problème par mauvaise modélisation ou négligence éventuelle. Ceci est bien sûr lié à la désignation de celui qui porte la responsabilité d'un certain modèle ou objet dans le modèle à un certain moment.

  Retour vers la FAQ

Partenaires